Table ronde sur le personnalisme à Grenoble

par Éveline Causse

Mercredi 20 mars, nous avons eu la joie d’accueillir au Café des Arts Guy Coq, et avec lui Michel Simon et Élisabeth Toulet, pour une table ronde dont le thème était « Emmanuel Mounier et le personnalisme, une réponse à la crise de société contemporaine ».
Chacun a apporté un éclairage à partir de sa propre expérience et était introduit par des extraits de lettres de Mounier lus par Olivier Fenoy et Marie Aimée du Halgouët. J’avais proposé à Guy Coq de nous situer l’actualité de Mounier tout en donnant les fondements de sa pensée, à Michel Simon de nous parler de ses héritiers, et à Élisabeth Toulet de nous dire son expérience concrète du personnalisme à travers le travail de théâtre vécu avec des enfants de 9 à 12 ans et de tous milieux depuis plus de 20 ans (Académie Internationale de Théâtre pour Enfants).
Cela a permis d’entrer dans l’univers d’Emmanuel Mounier comme dans celui d’un homme engagé au cœur d’une société en pleine crise, et qui a su penser à partir de ce qu’il voyait et entendait. La méditation sociétaire qui en ressort, enracinée dans une expérience et une vision de ce qu’est une personne humaine, a rejoint le public présent à cette soirée quel que soit son âge.
C’était une première au Café des Arts, bien que l’enracinement personnaliste soit dès l’origine, mais il est fortement question de pouvoir donner une suite à cette rencontre.
La communication de Guy COQ a été mise en ligne sur le site du congrès. Elle constitue une excellente synthèse de la pensée de ce philosophe qui mérite d’être redécouvert.Pour lire la communication de Guy Coq

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.