Laïcité, lieu du dialogue

Les douloureux événements qui ont secoué Paris au mois de janvier interrogent nos sociétés occidentales sur le rapport qu’elles entretiennent avec la dimension religieuse. Impossible aujourd’hui, dans nos pays où les cultures et les appartenances religieuses se côtoient au quotidien, de considérer celles-ci comme appartenant à la stricte sphère privée.

ghalebDeux intervenants au congrès de Montréal, Ghaleb Benchieckh, islamologue et membre de la délégation des droits de l’homme, et François Euvé, jésuite, théologien catholique et rédacteur en chef de la revue Études, ont chacun tenu ces dernières semaines des propos publics sur ce sujet, qu’il nous paraît judicieux de proposer aux lecteurs de ce blog, comme deux regards contribuant à une culture du dialogue et à la paix. f euve

Ghaleb Benchieckh , dans les colonnes du Monde, appelle à renouer surtout avec l’humanisme d’expression arabe qui a prévalu en contextes islamiques et (à) le conjuguer avec toutes les sagesses de l’humanité.   Lire l’article de Ghaleb Benchieckh

Et François Euvé dans son blog, dit que (…) se confronter avec d’autres convictions, et surtout reconnaître la part de vérité qui se trouve dans un mode de pensée que l’on pouvait considérer initialement comme aux antipodes du sien, cela aide à se dire en vérité ce en quoi (ou en qui) l’on croit, et qui est plus profond (et plus mystérieux) que toutes les expressions doctrinales et toutes les représentations que l’on peut en donner. Lire l’article de François Euvé

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.